PURIFICATION PAR LA CONFESSION
« JITRO »

La pratique des  Jitro est une pratique de confession de tous les actes négatifs accumulés au cours de cette vie, mais également dans les vies passées.

Ce texte des Jitro est un « terma », (voir terma) provenant directement de Padmasambhava.

« ji » signifie paisible et « tro » se traduit par courroucé. Ce nom fait ainsi référence aux 42 divinités paisibles et 58 divinités courroucées du « bardo » (terme qui désigne un état intermédiaire, notamment celui entre la mort et la nouvelle renaissance).

L’essence de ces 100 divinités est Vajrasatva ou Dorjé Sempa (tib), le Bouddha de Purification.

La pratique des Jitro est récitée, pendant la pratique du Guru Yoga de Padmasambhava, des tsoks à Padmasambhava et Yéshé Togyal et au cours de la journée de méditations guidées.

Description :

Pendant la récitation du mantra aux cent syllabes de Vajrasatva (ou Dorjé Sempa en tibétain) le Bouddha de purification, on imagine que tous les actes négatifs commis dans cette vie et les vies passées par nous et tous les êtres sont purifiés.

Bienfaits :

«En pratiquant ce terma des Jitro, les 5 actes incommensurables seront purifiés, les engagements et vœux seront restaurés.

Vous  obtiendrez les accomplissements suprêmes et ordinaires.

Durant cette vie vous connaitrez un immense bonheur, après la mort, des signes de réalisation apparaitront sur votre corps, et vous partirez vers les terres pures des Bouddhas».