MOULINS A PRIÈRES

m15

A l’intérieur d’un moulin il y a des milliers de mantra, en le faisant tourner, ces mantras se répandent et diffusent leur énergie positive et leur bénédiction spirituelle en aidant tous les êtres.

Au Tibet, dû à leur grande foi et dévotion, de nombreuses personnes ont vu apparaitre des petites reliques de leur moulin à prières.

Il est aussi enseigné, au moment de la mort que si l’on place notre moulin au sommet de notre tête, cela a le même bienfait que si notre lama effectue la pratique de Phowa (le transfert de conscience).

Fabriquer ou faire tourner un moulin à prières crée une accumulation de mérites infinis comme le ciel.

Atelier Moulins à prières :

Si vous souhaitez fabriquer un moulin à prières, il est nécessaire d’être membre de l’association. Au cours de cette fabrication vous serez accompagné par Yann.

Contact et renseignements (association.tcheulang888@gmail.com).

Fabrication d’un moulin à prières :

Voici explicitées, les différentes étapes de la fabrication d’un moulin telle que nous la transmise Rinpoché.

Certains détails ont beaucoup d’importance et il est préférable d’être aidé par ceux qui ont déjà participé à un atelier. Il suffit en effet qu’un mantra soit collé à l’envers pour annuler l’action positive de tous les autres.

Première étape : confection des bandeaux de mantras

Tout d’abord il faut imprimer les feuillets de mantras et les découper en bandes.

L’encre utilisée doit être considérée comme une accumulation de mérites, la qualité dépend de nos possibilités. L’encre la meilleure sera dorée, la moyenne rouge et l’inférieure noire. Ces bandes sont ensuite collées par dix pour constituer des bandeaux.

Deuxième étape: collage de la première bande de mantras

La première bande à coller sur le tube, qui servira d’axe grâce à la bille, est la seule qui se termine par les syllabes:

ཨོཾཿ     OM     Purifie l’offrande des impuretés

ཨཱཿ     AH     Transforme l’offrande en nectar

ཧཱུྃཿ      HOUNG     La multiplie à l’infini

Troisième étape : début de la bobine de mantras

Ensuite, les bandeaux sont enroulés et collés à la suite au fur et à mesure autour du tube. Ces bandeaux doivent être bien serrés pour que la bobine soit compacte et régulière.

Quatrième étape : protection de la bobine de mantras

Une fois la bobine terminée, il faut coller la dernière bande qui commence par ༄༅  །།  et qui marquera en fait le début de l’ensemble des mantras. Ensuite, nous collons le mandala du Ciel au-dessus et celui de la Terre en-dessous.

Cinquième étape : Nadza : habillage de la bobine de mantras

Puis nous confectionnons une première protection en tissu jaune autour de laquelle seront collés des bandes de couleurs. Enfin sera cousu le revêtement en skaï rouge.

Sixième étape : finitions

Pour terminer, il faut fixer une chaînette lestée d’un poids qui permettra au moulin de tourner dans le sens des aiguilles d’une montre autour du manche. Un Norbou, qui représente le joyau qui exauce tous les souhaits, sera collé sur le dessus du moulin.

m14

Quand le moulin n’est pas utilisé il faut le placer dans un support sur son autel ou bien dans un endroit propre et surélevé.

D’autres moulins réalisés au Centre :

Des moulins éoliens :

Des moulins électrifiés :

m12 m13