TSA-TSA

Atelier tsa-tsa :

Nous organisons environ un atelier par mois (voir calendrier). Si vous souhaitez participer à l’atelier de fabrication de Tsa-Tsa animé par le moine Djangtcheup, vous pouvez vous inscrire par l’intermédiaire de notre messagerie (association.tcheulang888@gmail.com).

Une tsa-tsa représente le support de l’esprit des Bouddhas et possède le même bienfait que de construire un stupa. Une tsa-tsa peut être fait au moyen des 4 éléments, l’air, l’eau, le feu et la terre.

Fabriquer une tsa-tsa est source d’un mérite incommensurable aussi bien pour celui qui la fabrique que pour les endroits où elle est déposée grâce à son pouvoir spirituel qui pacifie, protège, et bénie tous les lieux, maison, terrain, océan, endroit nuisible.

Au Tibet, autour des monastères sont construits des petites maisons que l’on appelle « Tsa khang » (maison des tsa-tsa). Une fois l’intérieur rempli de tsa-tsa, l’entrée est scellée et au même titre qu’un stupa on la circumambule en faisant des souhaits.

Une tsa-tsa et beaucoup d’éveil :

Il était une fois un homme qui, animé d’une motivation pure, construisit une petite  » tsa-tsa  » (une tsa-tsa est une sorte de stûpa miniature en argile, modelé dans un moule et consacré). L’acte positif que fut la confection de cette tsa-tsa établit une connexion qui le conduisit vers l’éveil. Lorsqu’elle fut achevée, il la déposa au bord de la route. Un passant la vit et, animé d’une motivation également pure, jugea impropre de la laisser ainsi sur le bord de la route, exposée à tout venant, il la plaça sur un mur.

Ce geste positif effectué avec cette motivation fut pour lui aussi une cause d’éveil. Un troisième personnage vint à passer. Il pleuvait, et il pensa qu’il serait dommage que cette tsa-tsa soit détruite en restant exposée à la pluie ; aussi, avec une motivation extrêmement pure, pour la protéger, il la couvrit avec une vieille chaussure qui se trouvait là. Ce geste-là fut, pour lui encore, une cause d’éveil.

Puis quelqu’un d’autre arriva et, toujours avec un état d’esprit très positif, estima que poser une vieille chaussure sur un objet aussi sacré qu’une tsa-tsa était vraiment inconvenant et indigne, il enleva donc la chaussure. Ce geste fut, une fois encore, une cause d’éveil.

L’histoire s’appelle  » Une tsa-tsa et beaucoup d’éveil « . Elle illustre que notre attitude intérieure, notre motivation, est déterminante en toute circonstance. C’est cette motivation juste qu’il faut apprendre à cultiver quoi qu’il arrive. Avec elle, toutes les situations deviennent sources de pratique, sources d’éveil et moyens de progrès spirituel.

Fabrication de tsa-tsa :

Les différents moules :

Il y a deux sortes de moules, tous les deux représentant des Stoupa, le moule Drimé Namnyi et le moule Gyal Tsama.

   
tsa tsa moule « Drimé Namnyi«  tsa tsa moule « Gyal Tsama« 
Le moule Koupar, représente des
divinités sacrées et s’utilise différemment

Première étape : préparation de la terre

Une fois que la terre a été récoltée, la plus argileuse possible, elle est tamisée.

Deuxième étape : préparation des « boumbou »

Il faut ensuite mélanger la terre tamisée avec de l’eau pour obtenir une pâte qui servira à préparer les « bombou », boule en forme conique.

Troisième étape : le moulage

Il faut enduire l’intérieur du moule avec un peu d’huile au pinceau pour y introduire le « boumbou ».  Ensuite il faut retourner le moule et taper plusieurs fois sur le manche pour que le « boumbou » se tasse bien dans le moule.

 

Quatrième étape : mise en place du mantra et finition du socle

On place un mantra au centre et on modèle la base.

   

Cinquième étape : le démoulage

Depuis la base on tire délicatement pour faire sortir la Tsa tsa

Sixième étape : séchage et peinture

Les Tsa-tsa sont mises à sécher avant d’être peintes, en blanc, jaune rouge, vert, bleu et doré.

 

Leurs bienfaits :

Les tsa-tsa peuvent être déposés dans différemment endroit, maison, terrain, océan, endroit nuisible, comme une protection et une bénédiction.

Un Tsakang :

Un Tsakang, est un reliquaire que l’on remplit entièrement de tsa-tsa. Une fois plein, il est scellé est devient un support extrêmement sacré.